…en habitant en ville

éveiller son enfant à la nature en habitant en ville

Quel parent ne rêve pas d’éveiller son enfant à la nature, au respect de notre belle terre ? Quel parent ne rêve pas de sensibiliser son loupiot à la beauté qui nous entoure ? Oui mais voilà, il y a un hic : quand on habite en ville, les murs de béton, la grisaille, le brouhaha des voitures, des trains, des avions peuvent sembler être un sacré obstacle à ces si doux rêves… Pourtant la nature est partout, elle reprend le dessus parfois, même en pleine ville. Et puis le ciel, les nuages, le soleil, l’air qu’on respire sont les mêmes (enfin presque pour l’air…) qu’on habite dans une mégalopole ou sur une île déserte du bout du monde. Voici une sélection de 10 activités d’inspiration Montessori pour transformer ces rêves en réalité !

Âge : 2 ans et +

Coût : zéro à €

Type de parents : parents des villes

 

1.Cueillir des fruits

Age : 2 ans et +

Matériel nécessaire : jardinière ou carré potager, des pieds de framboises et/ou tomates cerise, de la terre, de l’eau.

Compétences développées : patience, sens de la responsabilité, respect de la nature et de la vie.

Si, si c’est possible même en habitant en ville. Par contre, il y a une condition : avoir un balcon. Si vous n’avez pas de jardinière, achetez un carré potager. Achetez également des pieds de framboises et de tomates cerise (généralement cela pousse très bien, pas besoin d’être un horticulteur chevronné) et lancez-vous avec votre apprenti jardinier dans la création d’un vrai verger (on s’emballe un peu là). Il sera ravi de participer, tout d’abord à la plantation, en jouant avec la terre (prévoyez quand même du papier journal par terre car il risque d’y avoir de petits accidents..) Puis, faites-en un RDV quotidien avec votre moustique en arrosant régulièrement les plantes (prévoyez un petit arrosoir à sa taille), expliquez-lui au passage de l’importance de s’en occuper si on veut avoir des résultats, profitez-en aussi pour le faire observer l’évolution des plantes. Puis attendez. Attendez que les fruits tant rêvés poussent enfin et c’est parti pour la cueillette ! Bon soyons réalistes, vous ne pourrez pas vivre en autarcie avec vos 3 framboises et vos 4 tomates, mais cela suffira amplement à faire comprendre à loulou le pouvoir de la nature, et la patience nécessaire pour faire pousser des fruits ou légumes. Vous pouvez aussi planter des herbes aromatiques comme le basilic et la menthe, mais c’est moins ludique et moins observable pour votre loustic. Et si vous n’avez pas de balcon, ne désespérez pas, car il existe une autre solution : le Libre-cueillette. Certains petits producteurs permettent à leurs clients d’aller cueillir eux-mêmes les fruits et légumes qu’ils veulent acheter. Cela peut être une très chouette sortie en famille. Renseignez-vous, il y en a peut être pas trop loin de chez vous (bon forcément il faudra prendre la voiture et rouler un peu quand même…), et pour les azuréens, il existe une Libre cueillette appelée La cueillette du Rocher à Roquebrune sur argens.

 

2.Faire germer une graine

Age : 2,5 ans et +

Matériel nécessaire : graines à germer, petit pot, coton, eau

Compétences développées : respect de la nature et de la vie, sens de l’observation, sens de la responsabilité

L’avantage avec certaines graines c’est qu’elles poussent vite, vraiment très vite. Du coup, on peut observer les changements jour après jour très facilement.

Pour faire germer une graine, il vous faut :

– des graines à germer (les bonnes vieilles lentilles feront amplement l’affaire, mais vous avez aussi dans les magasins bio notamment les radis, pois chiche, alfalfa…)

– un petit récipient ou pot (en verre, en terre, en plastique)

– du coton

– de l’eau

Pour la préparation, demandez à moustique de déposer du coton au fond du pot. Puis d’y déposer ensuite les précieuses graines. Faites-lui verser un peu d’eau (mais attention pas trop car il ne faut pas que les graines nagent dans l’eau au risque de pourrir, en revanche le coton doit toujours être humide. Faites-lui ensuite recouvrir tout cela d’encore un peu de coton, qu’il faudra humidifier aussi. Voilà, pour la première étape. Ensuite, il faudra lui faire arroser légèrement tous les jours les petites graines. Et dès le 2ème jour, vous pourrez déjà observer avec votre enfant ébahi les graines qui auront poussé. Quand elles auront bien poussé, vous pourrez retirer le coton du dessus. Chaque jour, faites-lui commenter ce qu’il observe, et s’il est assez grand (4-5 ans), vous pouvez même lui faire dessiner l’évolution des pousses.

 

3.Repérer la nature dans la ville

Age : 3 ans et +

Matériel nécessaire : un sac à trésors

Compétences développées : sens de l’observation, respect de la nature et de la vie, curiosité

Pour cela il faut d’abord munir piou piou d’un super sac à trésors ! L’idéal est que ce sac soit transparent (un grand sac de congélation peut très bien faire l’affaire) pour qu’il puisse observer tout ce qu’il va ramasser. Puis, lancez-lui le défi d’observer la ville et d’y trouver des petits bouts de nature. Son sac servira à contenir tous les trésors de la nature qu’il croise en se baladant : une feuille morte, un escargot (oui, oui, il y en a parfois contre les murets), une petite fleur (et oui là aussi on peut en trouver dans l’interstice d’un trottoir). Par contre, attention, gros WARNING ! Il faut un briefing très clair avant : on ne ramasse pas les crottes de chien, ni les cigarettes ou encore les vieux chewing gum. On peut même en faire un jeu afin qu’il repère ces pollutions dans la ville et qu’il les évite à tout prix car ce sont en fait des bombes qui peuvent exploser à tout moment ! Vous pouvez aussi l’amener dans les parcs, et là il risque de s’en donner à cœur joie avec les pommes de pin, les glands, etc… Bon après, que peut-il faire de ces trésors de guerre ? Il peut en utiliser certains pour faire de vraies œuvres d’art qu’il offrira gentiment à n’importe qui n’habite pas dans la maison (ouf déjà ça de débarrassé). Comme il risque d’y avoir aussi de nombreux doublons, voire quadruplons, demandez-lui de choisir sa plus belle feuille, sa plus belle pomme de pin, etc et de les stocker dans une belle boite. Enfin, il peut créer son herbier (voir proposition un peu plus bas).

 

4.Prendre soin d’un bouquet de fleurs

Age : 3 ans et +

Matériel nécessaire : un bouquet de fleurs, un vase, de l’eau, des ciseaux, de la ficelle ou un élastique.

Compétences développées : sens de l’organisation, sens de la responsabilité, respect de la nature et de la vie, sens du beau

Pour commencer, il faut des fleurs. Soit votre enfant les aura cueillies dans un parc, soit vous aurez reçu vous-même des fleurs, soit vous serez allé avec lui en choisir en vrac chez le fleuriste (orientez-le sur des fleurs à tiges molles, ce sera plus simple pour la suite vous verrez). Ensuite, il y a le choix du vase : si vous en avez de différente taille, demandez-lui de choisir celui qui est le plus adapté aux fleurs dont il dispose. Cela lui permettra de développer son sens de l’observation. Demandez-lui ensuite d’ôter toutes les feuilles inutiles situées en bas des tiges afin qu’elles ne pourrissent pas dans l’eau par la suite. Maintenant, c’est le moment tant attendu de composer le bouquet : laissez mini pouce se charger de rassembler les fleurs comme il l’entend, même si son sens de l’esthétique et de l’harmonie est parfois un peu douteux à vos yeux… puis demandez-lui de les lier avec une ficelle ou un élastique (s’il est petitou, il lui faudra certainement un peu d’aide à ce moment là !). Enfin, demandez-lui d’égaliser les tiges avec un ciseau. Dernière étape : le remplissage du vase avec de l’eau : là encore laisser-le faire car cela lui apprend le transvasement (au pire il y aura un peu d’eau par terre, mais ce n’est que de l’eau !). Faites-lui choisir le plus bel emplacement (bon en l’orientant un peu quand même, car la cuvette des WC n’est pas l’endroit idéal non plus) Mais surtout, expliquez-lui qu’il est désormais responsable de ce bouquet, qu’il sera chargé quotidiennement de remettre de l’eau. Et c’est lui qui décidera quand il est temps de s’en débarrasser car les fleurs seront trop fanées.

 

5.Créer son herbier

Age : 3 ans et +

Matériel nécessaire : un grand cahier avec des pages assez épaisses ou un porte-document avec des vues transparentes et des feuilles de papier blanches, du ruban adhésif transparent ou du masking tape, de gros livres, du papier buvard, un panier en osier/ou un sac à trésors (cf activité ci-dessus « repérer la nature en ville »)

Compétences développées : curiosité, sens de l’observation, application, respect de la nature et de la vie, patience

Bien entendu, l’idéal est d’aller se balader en forêt ou à la campagne (cela peut se faire un week-end par exemple), mais comme expliqué dans l’activité 3, la nature est partout même dans la ville. Il suffit de bien observer. Lorsque mini pouce ramène donc des feuilles en tous genres, des fleurs, des brins d’herbe, de ses missions secrètes, proposez-lui de créer un véritable herbier. Il faut commencer par faire sécher les fameux trésors : pour cela demandez à piou piou de déposer sa récolte entre 2 papiers buvards, puis de poser dessus un ou plusieurs gros livres. Laissez-les de côté pendant quelques jours. Puis, laissez votre lardon découvrir ces trésors désormais séchés et demandez-lui de les manipuler avec beaucoup de délicatesse. Il suffit ensuite de les coller soit dans le cahier soit sur des feuilles blanches avec du ruban adhésif ou du masking tape pour un herbier plus coloré et fun. Notez ensuite le nom si possible, la date et le lieu de la récolte (si votre lardon est en âge d’écrire, bien entendu laissez-le faire, sinon faites-vous dicter les informations).

 

6.Faire des dessins d’arbres

Age : 3 ans et +

Matériel nécessaire : feuilles blanches, crayon gras type pastel ou du fusain, ruban adhésif de peintre

Compétences développées : développement du sens tactile, observation, respect de la nature et de la vie, développement du sens artistique.

Pour commencer, il faut allez dans un parc où il y a au moins un arbre (ça devrait quand même pouvoir se trouver !). Demandez à votre chère tête blonde de choisir un arbre et d’y déposer ses mains en fermant les yeux. Laissez-le ressentir toutes les aspérités de l’écorce, et demandez-lui de décrire ce qu’il ressent sous ses mains. Puis demandez à piou piou de vous aider à scotcher une feuille blanche contre le tronc de l’arbre (il aura ouvert de nouveaux les yeux là hein !), puis de la colorier entièrement avec un (ou plusieurs) de ses crayons. Là, c’est magique le relief de l’écorce qu’il a ressentie sous ses mains va apparaître sous ses yeux ! Vous pouvez faire varier les plaisirs en lui demandant de poser sa main sur la feuille, ou d’y poser une feuille ramassée, puis de colorier. Et là, lorsqu’il retirera sa main ou la feuille il verra apparaître avec émerveillement la forme. Mini pouce pourra ensuite faire la collection de tous ces dessins d’écorce d’arbres.

 

7.Observer un flocon de neige

Age : 4 ans et +

Matériel nécessaire : de la neige (!), du tissu imperméable foncé, une loupe

Compétences développées : préparation à la géométrie, respect de la nature et de la vie, sens du beau, appréhension de l’infiniment petit, compréhension des phénomènes physiques.

En hiver, lors d’un séjour au ski, ou tout simplement, si vous vivez dans le Nnnnord, un jour de neige, sortez dehors avec votre doudou (que vous aurez bien entendu préalablement bien emmitouflé). Demandez-lui de positionnez sous la neige qui tombe le tissu imperméable que vous aurez trouvé (un k-way, ou un bout de toile ciré, vous savez celle qu’on met sur les tables pour ne pas les abimer, l’important étant que le tissu soit assez foncé et surtout uni pour pouvoir observer les flocons de neige). Puis faites-le observer tous les flocons qui tombent sur le tissu. Demandez-lui de commenter ce qu’il voit : la différence de taille, le fait que les flocons fondent. Lorsqu’un gros flocon tombe, demandez-lui de l’observer de plus près avec une loupe. Faites-lui remarquer combien tous les flocons de neige sont symétriques. Lorsque vous serez rentrés à la maison, vous pourrez lui demander de dessiner des flocons de neige en insistant bien sur la symétrie.

 

8.Nettoyer la nature

Age : 5 ans et +

Matériel nécessaire : des sacs poubelle, de bons gants de jardinage

Compétences développées : développement de la conscience écologique, sens du service, respect de la nature et de la vie, développement de la propreté

Cette activité peut être une véritable sortie en famille, et un beau geste pour la nature et l’environnement. Tout le monde en sortira grandit et fier de son action mais un peu catastrophé peut-être de constater à quel point encore un trop grand nombre de personnes polluent impunément. Trouver un coin de nature type plage pour ceux qui vivent près de la mer ou aller dans un parc tout simplement. Délimiter une zone bien précise avec votre enfant et surtout commencer par un bon briefing : expliquer l’utilité de l’action que vous vous apprêtez à mener et sensibiliser votre enfant sur la dangerosité de certains objets sur lesquels il pourra tomber en voulant ramasser les déchets (demandez-lui de vous appeler s’il a un doute avant de ramasser l’objet). Puis c’est parti pour la mission Super nettoyage en mode Monsieur propre. Comptez ¼ d’heure max pour les plus petits. Puis rassembler tous les déchets trouvés et discutez de ce que vous ressentez en famille.

 

9.Faire une collection de nuages

Age : 5 ans et +

Matériel nécessaire : un carnet ou des feuilles blanches, des crayons de couleur

Compétences développées : observation des différences et comparaison, respect de la nature et de la vie, compréhension des phénomènes physiques.

Pour cela il vous faut tout simplement un petit bout de ciel, et ça fort heureusement c’est accessible à tous ! Demandez ensuite à votre lardon de dessiner le bout de ciel en question avec les nuages qu’il observe. Faites cela a des jours et des heures différentes. Quand il aura amassé un carnet de dessin digne de picasso, demandez-lui de comparer les nuages. Si vous voulez aller plus loin, apprenez vous aussi à reconnaître les différents types de nuage pour ensuite les lui apprendre. Et vous pouvez aussi lui demander tous les matins avant de partir à l’école de dessiner la météo du jour (oui je sais, le matin en semaine c’est plutôt chronométré, minuté en mode mégère hurlante, et puis l’hiver à 7h00 il fait nuit de toutes façons ! mais on peut rêver quand même ! au moins essayez de faire cela le week-end !).

 

10.Visiter un centre de tri

Age : 5 ans et +

Matériel nécessaire : un petit carnet et /ou un appareil photo

Compétences développées : développement de la conscience écologique, développement de la propreté, sens des responsabilités, développement du sens critique et de l’autonomie d’esprit.

Cette activité se prépare très en amont, il est vrai. Et demande aussi beaucoup d’engagement de votre part. Contactez le centre de tri des déchets le plus proche de chez vous (pour les azuréens : Valazur) ou la communauté de communes dont vous dépendez. Demandez-leur s’ils font des visites pédagogiques et à quelles dates. Ensuite, avant de vous rendre à la visite, il faudra sensibiliser piou piou bien en amont sur l’importance de trier les déchets. Faites-lui choisir ou décorer les bacs de tri, et surtout faites-le participer activement à ce tri ! Le jour J, poussez-le à poser des questions. Si vous avez adoré ce genre de sortie, vous pouvez faire durer le plaisir en visitant une station d’épuration afin de sensibiliser votre enfant au cycle de l’eau et à la chance que nous avons d’avoir accès facilement à une eau potable.

 

Idées tirées (et adaptées, rebidouillées, agrémentées) du livre La pédagogie Montessori à la maison des éditions First Editions.