10 astuces pour éveiller son enfant quand on a peu de temps

Tous ces parents (mamans !) qui passent beaucoup de temps avec leurs enfants, qui leur font faire plein d’activités, qui leur bricolent des petits jeux, qui sont incollables sur Montessori, Freinet, Alvarez & cie, qui leur cuisinent de bons petits plats bons et sains, qui leur apprennent à lire et compter avant le CP…. Vous en rêver ? voire vous font culpabiliser ? Oui mais voilà, pas facile de trouver du temps pour éveiller son bout’chou quand on travaille beaucoup et qu’on mène une vie à 100 à l’heure ! Voici 10 astuces pour profiter du quotidien pour éveiller votre loustic.

Âge : 0 à 5 ans

Coût : de zéro à €€

Type de parents : parents débordés

 

Avant de vous présenter les 10 astuces pour remettre l’éveil au cœur des moments passés avec votre bout ‘chou même si vous courrez après le temps, j’aimerais tout d’abord commencer par un petit paragraphe déculpabilisant (vous allez voir ça fait du bien !)

Une récente étude vient de démontrer que passer beaucoup de temps avec son enfant n’est pas forcement bénéfique ! C’est la qualité de ces moments qui importe et a un impact sur le bien-être de la prunelle-de-ses-yeux. Mieux encore, il semblerait que les mamans d’aujourd’hui passent davantage de temps avec leurs enfants (alors qu’elles sont plus nombreuses à travailler que les mamans des années 60) mais surtout les papas sont 3 fois plus présents auprès de leur progéniture qu’ils ne l’étaient dans les sixties.

Ouf !, ça va déjà mieux là non ?

Passons donc maintenant aux 10 astuces pour éveiller votre piou piou, même si vous avez l’impression de toujours courir après le temps.

1. Profitez du temps de préparation des repas

N’hésitez pas à demander à votre doudou d’amour de vous aider pour cuisiner. Vous serez surpris de voir tout ce qu’il peut faire même à 2 ans.

A 2 ans : dès cet âge là, vous pouvez lui demander de verser la crème fraiche dans la mixture pour votre quiche, ou le fromage râpé par exemple.

A 3 ans : vous pouvez lui confier le fouet pour qu’il mélange le tout, et vous pouvez même vous aventurer à lui faire casser des œufs (oui, oui).

Vers 3,5/4 ans : vous pouvez commencer à lui faire couper des ingrédients pas trop durs (type concombre, poires, bananes, etc…) avec un vrai couteau (sous votre surveillance bien sur !).

Attention, cette astuce ne marche pas à tous les coups non plus. Si vous vous lancez dans la préparation d’une pizza surgelée, il est vrai que cela risque d’être compliqué de lui trouver une petite tâche à faire ! Et si au contraire, le plat que vous préparez est trop compliqué, là encore vous risquez de ne pas trouver quoi lui faire faire. Mais peut être que vous pouvez en revanche lui donner quelques ingrédients et 2 ou 3 petits pots pour qu’il s’amuse à les transvaser de l’un à l’autre pendant que vous cuisinez à côté de lui. Ou alors il pourra aussi jouer à la dinette et faire semblant de préparer à manger à côté de vous. Peut-être qu’au final la préparation du repas vous prendra 5 minutes de plus certes (notamment pour nettoyer les éventuelles bêtises), mais ces 5 minutes de perdues peuvent tellement apporter à votre piou piou que cela vaut assurément le coup !

Compétences développées : transvasement, motricité fine, sens de la responsabilité, autonomie

2.Des idées de jeux dans la voiture

Quand on sait à quel point on peut passer du temps dans cette satanée voiture, pourquoi ne pas le transformer en un véritable moment d’échange et de qualité avec son piou piou ? Suivant l’âge, il y a tout un tas de choses que l’on peut faire dans la voiture sur le trajet pour la nounou, la crèche ou l’école.

Avant 2 ans : tant que votre enfant ne parle pas, vous pouvez tout simplement lui parler, encore et encore, lui décrire ce que vous voyez, lui raconter votre journée, quand vous le posez dans la voiture, pensez à décrire tout ce que vous faites, cela lui permettra de développer son langage plus rapidement.

A partir de 2 ans : vous pouvez lui chanter des comptines (c’est le moment de réviser votre répertoire), voire de lui mettre un CD adapté avec des chansons enfantines ou pourquoi pas de la musique classique. Quand il saura reconnaître les couleurs, vous pouvez jouer au jeu du trouver-des-voitures-de-la-couleur-donnée. Le principe est simple, annoncez une couleur ou laissez-le choisir une couleur lui-même (mais il est préférable d’éviter le violet par exemple sinon le jeu risque de devenir ennuyeux…) et demandez-lui de crier le nom de la couleur à chaque fois que vous croisez une voiture de ladite couleur.

A partir de 4 ans : quand il commence à mieux parler, créez une histoire ensemble. Le principe : l’un de vous commence à inventer le début d’une histoire puis passe le relais, et ainsi de suite jusqu’à l’arrivée. Fous rires assurés !

Compétences développées : apprentissage du langage, éveil à la musique, apprentissage des couleurs, imagination et expression orale

3.Le coucher pour éveiller le goût de la lecture

On ne le dira jamais assez, le moment du coucher est vraiment un moment sacré. Même si vous n’avez que 5 ou 10 minutes à lui accorder, profitez de ce moment pour donner le goût de la lecture à votre piou piou. Pas besoin d’un roman, pas besoin non plus d’avoir des centaines de livres (vous verrez que souvent votre doudou a une préférence, et même si vous en aurez marre de lire pour la 113ème fois les aventures de l’âne tro tro, c’est un moment important pour lui). N’hésitez pas à instaurer ce petit rituel dès le plus jeune âge. Il suffit simplement de choisir des livres adaptés (pour les mini micro pouces, préférez des livres aux illustrations simples et aux couleurs bien contrastées). Vous aurez peut-être l’impression de lire dans le vide, que votre enfant ne comprend absolument rien (ce qui n’est pas faux…), mais en fait les bénéfices sont multiples : cela éveille sa vue, et même s’il est encore loin de parler, le fait précisément d’entendre parler et d’entendre des mots simples, participe à l’apprentissage du langage, et vous pouvez aussi faire passer des émotions si vous prenez plaisir à cette lecture.

Compétence développé : apprentissage de la lecture, développement de l’imagination et du langage

4.Un bain d’éveil

Quelque soit l’âge de votre mini pouce, le bain peut être tout d’abord un véritable moment d’échange et de plaisir mais surtout un moment d’apprentissage. Pour cela il faut choisir le bon matériel ou les bonnes activités, mais sachez qu’il y a vraiment plein de choses à faire au moment du bain, surtout quand on sait à quel point l’eau est un merveilleux élément pour aider au développement de l’enfant.

Pour les moins de 9 mois (en gros, ceux qui ne se tiennent pas encore assis dans le bain) : profitez de ce moment magique avec votre bout’chou. Passées les premières semaines de stress où on a peur de faire mal à mini micro pouce, de le faire tomber dans l’eau, de mal le savonner, cela devient un pur moment de plaisir, pour vous comme pour votre baby. Pourquoi ne pas mettre une petite musique douce pour accompagner ce joli moment ? Et surtout, décrivez tout ce que vous lui faites, même s’il n’a qu’un mois. Une fois encore, il ne comprend certes pas tout (voir rien du tout), mais c’est ainsi qu’il va progressivement s’approprier le langage, et cela prouve que vous le considérez comme un être à part entière et pas seulement d’une chose dont vous vous occupez.

Pour les 1 à 2 ans : on passe à l’étape supérieure au niveau du langage, et on joue avec bout’chou à décrire chaque partie de son corps, puis de lui demander de les montrer quand on les nomme. Vous pouvez faire cela tout en le savonnant, puis tout en le séchant, ainsi zéro perte de temps ! Autre activité que les moustiques aiment à cet âge est le transvasement. Il vous suffit simplement de mettre à sa disposition plusieurs gobelets, montrez-lui une fois éventuellement comment transvaser l’eau de l’un à l’autre, puis laissez-le jouer tout seul (pendant ce temps là, vous pouvez ranger un peu la salle de bain, préparer la table à langer, mais on évite de partir pendant 5 minutes dans la cuisine hein !! pour rappel, un enfant de cet âge peut se noyer dans 2 cm d’eau !). Une autre activité qui risque d’avoir beaucoup de succès est de donner 2 ou 3 glaçons à votre lardon pour qu’il s’amuse avec dans le bain. Cela va lui permettre d’appréhender le chaud/froid (et plus grand de comprendre les différents états de l’eau en voyant le glaçon fondre !)

Pour les 2 à 3 ans : laissez doudou exprimer sa créativité en toute liberté dans le bain grâce aux crayons pour le bain ! C’est véritablement magique ! Ils s’effacent très facilement donc aucune crainte que loulou-picasso dessine là où il ne faut pas. Vous avez à peine besoin de jeter un œil dessus pendant que vous préparer la suite du bain ou que vous vous occupez du petit frère ou ou de la petite sœur. Une autre activité tout droit inspirée des ateliers de Céline Alvarez est le jeu de l’éponge. Normalement, cela ne se fait pas dans le bain, et c’est une activité très cadrée…mais disons qu’au moins dans le bain s’il y en a un peu de partout ce n’est pas grave ! Le principe de base est de transvaser de l’eau d’un gobelet plein à un gobelet vide grâce à une éponge. Mais dans le bain, le jeu est un peu simplifié : doudou doit remplir son gobelet vide grâce à l’éponge qu’il trempera dans l’eau du bain. Ainsi cela lui fait travailler sa motricité fine et sa concentration !

Pour les 3 à 4 ans (voire plus) : et si c’était le moment de leur apprendre à se laver tout seul justement ! Imaginez ce temps précieux de gagner, mais surtout imaginez le bon dans son gain d’autonomie et la fierté qu’il en tirera ? Pour se faire, vous avez 2 petits jeux amusants : le premier est de jouer à jacadi. Vous énoncez ce que jacadi à dit de faire (« jacadi à dit on se lave le cou ! ») et mimez le geste. Ainsi doudou, vous imitera avec son gant et son savon. Vous passerez ainsi en revue toutes les parties du corps à laver. Un peu dans le même état d’esprit est de chanter en mimant chaque geste pour se laver (à vous de laisser parler vos talents d’auteur-compositeur-interprète). Enfin, quand vous sentez que votre grand doudou est prêt à se laver seul, vous pouvez imprimer cette petite routine proposée par le site bloghoptoys afin qu’il n’oublie aucune étape !

5.Assistez à des ateliers parents-enfants

Vous n’avez vraiment pas le temps de préparer des super méga activités à la maison (et surtout ce n’est pas trop votre truc Joe la bidouille). Et puis, devoir tout nettoyer ou ranger cela vous épuise d’avance ? La solution : assistez régulièrement à des ateliers parent-enfant sur le thème de votre choix. Renseignez-vous, il doit forcément en exister près de chez vous. Il y a de plus en plus de structures qui se montent et qui proposent ce genre d’activités (et notamment les café-poussettes). Ci-dessous, une petite sélection d’activités que vous pouvez choisir selon l’âge de piou piou.

Pour les moins d’1 an : ateliers massage bébé, danse portage maman-bébé, bébé-nageurs, langage des signes avec bébé

Pour les 1-2 ans : ateliers créatifs, baby gym, bébé-nageur, éveil musical

Pour les 3-4 ans : ateliers créatifs, atelier cuisine, yoga, contes, éveil musical, éveil à la danse

Pour les azuréens, voici une sélection de lieu qui proposent des ateliers parent-enfant : Happinest à Cagnes sur mer, Maman bulle à Nice, La chapelière toquée à Antibes, Kids Club à Nice

Compétences développées : toutes suivant ce que vous choisissez!

6.Lisez des blogs qui vous machent le travail

Ce n’est pas pour faire la pub du blog Bébé en herbe (loin de moi cette idée), mais le but de ce blog précisément est de donner le maximum d’outils, de trucs et astuces pour éveiller les enfants. Et justement il y a plein d’informations précieuses qui peuvent vous faire gagner beaucoup de temps ! Vous n’avez pas le temps de vous renseigner sur la fameuse pédagogie Montessori pourtant ça vous intéresse ? vous voulez trouver des activités qui demandent très peu voire zéro préparation ? vous n’avez pas le temps de rester des heures dans les rayons de la FNAC pour choisir THE livre qui plaira à votre doudou ? vous ne savez pas par où commencer pour organiser l’anniversaire de la prunelle de vos yeux ? et j’en passe ! J’ai aussi réfléchi la construction de ce blog pour vous faciliter la tâche avec des catégories suivant l’âge pour que vous trouviez rapidement les sujets adaptés à votre moustique, suivant le type de parents que vous êtes (si cet article vous intéresse, vous êtes forcement dans la catégorie des parents débordés !) et suivant les moyens d’éveil que vous recherchez. D’autres blogs, super bien faits, peuvent aussi vous aider. En voici une petite sélection non exhaustive : bout de chou en éveil, crapouillotage (pour des activités Montessori) , la cour des petits (surtout pour les activités créatives)

Compétences développées : toutes suivant ce que vous choisissez !

7.Profitez du moment des courses

Et si vous transformiez le cauchemar des courses avec bébé hurlant devant les friandises, en un moment de pur éveil pour votre doudou ? Si, si ! c’est possible ! Justement, parce que vous allez l’occuper, il ne pensera même pas à s’arrêter devant le rayon des biscuits.

Pour les moins de 2 ans : règle n°1, on laisse baby dans le chariot sur le petit siège prévu à cet effet ! en revanche la clé est de le faire participer à sa manière pour qu’il ne s’impatiente pas. Pour cela, plusieurs idées : quand vous choisissez les légumes et fruits, n’hésitez pas à les lui faire sentir (s’ils ont une odeur !) ou toucher en lui décrivant ce qu’il peut ressentir (« c’est tout lisse, c’est tout doux, etc… »). Pour certains produits qui ne craignent absolument rien (type les paquets de mouchoirs par exemple), donnez-lui afin qu’il les mette (jette ?) lui-même dans le chariot. Il sera tout fier de pouvoir vous aider !

Pour les 3 ans et plus : vous pouvez passer à l’étape supérieure en leur demandant de vraiment vous aider. Ils peuvent par exemple attraper un produit qui est accessible pour eux et vous le donner (s’il n’est pas trop lourd non plus, ni cassable attention !). Vous pouvez aussi leur donner la responsabilité de choisir les fruits et légumes. Énoncez bien la tache pour les plus petits, n’hésitez pas à la lui répéter plusieurs fois et surtout ne leur donner qu’une seule tache à la fois ! (Évitez « tu me prendra 3 bananes, 4 pommes et 6 tomates !). Si vous préférez choisir vous-même vos fruits et légumes, vous pouvez en revanche lui faire compter le nombre de fruits ou légumes que vous choisissez.

Compétences développées : sens de la responsabilité, motricité fine, développement de l’odorat et du toucher, apprentissage du comptage

8.Demandez-leur de l’aide

On a souvent tendance à sous-estimer les capacités incroyables de nos chères têtes blondes. Pourtant, ils peuvent nous être d’une précieuse aide dans les tâches du quotidien et en plus cela peut vraiment les aider à se développer (du Montessori tout cracher !). Voici des petites infographies très bien faites pour savoir ce que vous pouvez demander à votre doudou suivant son âge et comment vous pouvez exploiter le petit esclave 😉

Et pour venir compléter ces infographies :

Pour les 2-3 ans : ramasser le linge de l’étendage, faire les vitres (enfin le bas des vitres qui sont à sa taille! Disons qu’il peut les faire en même temps que vous, et cela vous évitera d’avoir à vous baisser en vous cassant le dos pour atteindre le bas des baies vitrées !) Pour cette activité, préférez du produit à vitre naturel (très très facile à faire et très rapide avec 25cl d’eau, 15cl de vinaigre blanc et 5 gouttes d’huile essentielle de citron ou lavande)

Pour les 4-5 ans : étendre le « petit » linge (type culottes ou chaussettes), faire la poussière sur les meubles accessibles à sa taille, trier les paires de chaussettes

Compétences développés : motricité fine, sens de la responsabilité, transvasement , autonomie

9.Glissez-leur des mots doux adaptés et instructifs

Le matin c’est tellement la course que vous avez à peine le temps d’entrapercevoir l’orteil de doudou bouger avant de claquer la porte ?  Et bien laissez-lui des mots doux sur un post it devant son petit déjeuner ou collé sur le miroir de la salle de bain. Et sur ce post it, vous pouvez lui laissez un petit quelque chose adapté selon son âge.

Pour les 2-3 ans : il va falloir faire parler vos talents d’artiste en lui faisant un petit dessin. Le petit dessin peut lui rappeler par exemple une chose que vous avez vu ensemble durant le week-end. Cela le poussera peut-être à en parler avec ses frères et sœurs ou le parent qui est encore là. Vous pouvez aussi lui faire un dessin en pointillé pour qu’il s’amuse à le retracer.

Pour les 3-5 ans : si vous avez commencé l’apprentissage des chiffres ou des lettres, c’est le moment de lui écrire un petit post it en rapport. Pour les chiffres, vous pouvez tout simplement lui écrire un chiffre sur un post it que vous laisserez à la maison ou mieux encore dans sa boite à gouter (il sera ravi de découvrir ce petit trésor en ouvrant ladite boite), choisissez un chiffre qu’il est en train d’apprendre. Pour l’aider vous pouvez aussi accompagner ce chiffre du même nombre de petit cœurs ou étoiles par exemple. Pour les lettres, même principe, vous écrivez la lettre et dessinez un mot qui commence par cette lettre. Le soir, vous pouvez alors lui demander s’il a reconnu le chiffre ou la lettre.

Pour les 6 ans et plus : pour ceux qui savent déjà lire, le mot doux peut se transformer en devinette par exemple. Ou une phrase à trou qu’il doit remplir, bref tout ce qui vous passe par la tête. Et bien entendu, vous n’oubliez pas non plus d’y mettre un vrai petit mot doux qui fait chaud au cœur quand on le lit !

Compétences développées : apprentissage du langage, apprentissage des chiffres, des lettres, etc…

10.Prenez RDV avec votre enfant

Même si cela peut paraître un peu exagéré, voire en offusquer certains (quoi ??? tu as besoin de prendre RDV avec ton enfant à cause de ton agenda de ministre ? le tout accompagné d’une moue réprobatrice, voire d’un petit mouvement de tête dépitée…), le seul objectif de ce RDV est de vraiment bloquer un moment totalement privilégié avec votre enfant (surtout si vous en avez plusieurs) et de « préparer » ce Rdv comme vous prépareriez la présentation de votre vie au travail ! Ce qui veut dire qu’en amont, il vous faudra penser à l’activité ou au jeu que vous voulez faire avec votre enfant. Cela nécessitera peut-être de la préparation, mais au moment venu vous serez tout entier dédié à votre doudou, et il ressentira beaucoup de bonheur à partager cela avec vous et ressentira toute l’attention que vous lui portez. En plus, en lui annonçant en avance la date et l’heure du RDV (vous pouvez aussi jouer le mystère sur l’activité, ou essayer de la lui faire deviner!), il se sentira important. Petite idée : vous pouvez compter ensemble les jours restant avant l’activité sur un calendrier ! Idéalement, il faudrait arriver à caler ce type de RDV une fois par mois au moins (si vous pouvez bien entendu, aucune obligation).

Compétence développer : tout dépend de l’activité. Mais en plus, apprentissage de la notion du temps, des jours, des mois, etc…

 

Voilà! Vous devriez réussir désormais à optimiser votre temps pour éveiller au mieux votre doudou d’amour. Et surtout, si vous avez d’autres idées et astuces n’hésitez pas à les partager en commentaires!