KEZAKO ?

 

La diversification menée par l’enfant, ou diversification libre et autonome, ou pour ceux qui veulent frimer et briller en société Baby Led Weaning en anglais, est une autre manière de découvrir l’alimentation pour le bébé.

 

 

Âge : à partir de 6 mois

Coût : ni plus ni moins qu’une diversification standard

Type de parents : parents zen

 

Tout d’abord quelles sont les différences avec la diversification standard que l’on connaît plus ou moins tous, à savoir l’introduction progressive de légumes et de fruits, puis de protéines et céréales via des purées et compotes.

  1. Dans la DME, exit les purées et les compotes justement, on donne de vrais morceaux à son bout’chou. QUOI ???!!!! MON DIEU ???!!! mais mini micro pouce n’a pas encore de dents !!! eh bien, pas grave, votre enfant est tout à fait capable de manger des morceaux à condition que le fruit ou le légume soit bien cuit (qu’il fonde dans la bouche quoi).
  2. Dans la DME, on n’impose rien à baby, on propose seulement. Ce qui veut dire pas de quantité imposée, ni d’aliments imposés, il faut lui en proposer plusieurs afin qu’il choisisse ce qui lui plait et ce dont son corps a besoin.
  3. Dans la DME, on commence quand bébé manifeste le désir de manger autre chose que du lait, là encore c’est lui le seul maître à bord. Attention toutefois, il doit être suffisamment tonique pour tenir son dos droit, et doit être capable de saisir un objet et le porter à la bouche (vers 5-6 mois donc..)

Bon, et à quoi ça sert finalement de choisir la DME plutôt que la diversification standard ?

  1. Cela permet à votre pioupiou de devenir autonome rapidement pour s’alimenter et prendre conscience de ses propres besoins
  2. Cela permet d’éveiller sa curiosité et surtout ses sens : quoi de plus amusant que de malaxer, sentir, gouter tous ces aliments colorés, d’y mettre joyeusement ses mains (et d’en mettre un peu partout aussi soyons honnête !)
  3. Une étude sérieuse (parue dans le British medical journal open) a prouvé qu’avoir recours à la DME favoriserait l’attirance de l’enfant pour une alimentation plus saine et moins sucrée.
  4. Enfin, cela permet à votre mini micro pouce de développer sa motricité fine (attraper des petits pois est un véritable exercice de style pour baby !)

Alors convaincus ? vous avez envie d’essayer ? Pas si vite ! Il y a tout de même quelques petites choses à savoir avant de se lancer.

  1. Baby doit impérativement être assis soit sur les genoux, soit sur une chaise haute. Cela permet d’éviter tout risque d’étouffement (dans cette position les aliments ont tendance à tomber à l’extérieur de la bouche plutôt qu’au fond de la gorge !)
  2. Il ne faut pas être impressionné par le reflexe de régurgitation. Il s’agit d’un reflexe qui permet à l’enfant d’expulser un morceau trop gros qui s’approcherait de sa gorge et qui ne serait pas assez mâché. La nature est bien faite quoi, puisque ce réflexe est très prononcé jusqu’au 1 an du bébé. Par contre âme sensible s’abstenir !
  3. Un pioupiou livré à lui-même devant plusieurs aliments, ça donne un peu le remake de l’exorciste : des morceaux d’aliments qui volent à travers la pièce ou au mieux sont écrabouillés sur la table, un visage barbouillé, des mains complètement recouvertes d’une substance douteuse. Bref, préparez-vous à faire un brin de ménage après chaque repas ! Mais vous pouvez essayer de trouver des astuces comme le maxi mega top bavoir qui ressemble à un haut avec des manches longues (le choisir en plastique plutôt qu’en éponge, plus simple à nettoyer), ou comme une bâche à déposer par terre ou à défaut des lingettes pour le sol qui permettent de nettoyer très rapidement sans avoir à sortir tout l’attirail seau-balai-serpière (mais c’est moins écolo tout de même…).
  4. Il faut savoir lâcher prise !! et ne pas vouloir tout contrôler ! Vous remarquerez d’ailleurs que la catégorie de parents à qui est destiné cet article sont les parents zen… On sait à quel point l’alimentation de son marmot peut être une très grande source de stress chez certains : a t-il assez mangé ? mon dieu, il n’a pas eu ces 5 fruits et légumes par jour ! Bref, si vous êtes de ceux-là, pas sur que la DME soit faite pour vous car comme dit précédemment c’est votre enfant qui maîtrise tout de A à Z en ce qui concerne son alimentation. Difficile donc de savoir quel légumes ou fruits il va choisir de manger à l’avance, et difficile aussi de calculer les quantités qu’il va manger, c’est à la demande.
  5. Si malgré tout cela vous voulez tenter la merveilleuse expérience de la DME, alors voici quelques liens pour approfondir le sujet :

Pour la DME en milieu de garde

Site dédié à l’alimentation autonome

Avis du Docteur Miriam Stoppard sur la DME

Et vous pourrez également suivre des groupes facebook dédiés à la DME, avec tout plein de parents qui partagent leur expérience:

https://www.facebook.com/groups/270359496460651/?fref=ts

https://www.facebook.com/groups/diversification.menee.par.bebe/?fref=ts

https://www.facebook.com/groups/Alimentation.Autonome.DME.BLW/?fref=ts

 

Compétences développées : autonomie, éveil des sens, motricité fine

Ce que votre enfant va aimer : toucher, sentir, gouter, écrabouiller les aliments