La première chose qui nous vient à l’esprit lorsqu’on parle du toucher, ce sont les mains. Et pourtant, le toucher se ressent avec le moindre centimètre carré de notre peau ! Et c’est encore plus vrai pour les tout-petits, ces petits êtres hyper-sensibles. Et pourquoi ne pas leur faire découvrir le monde par leurs pieds pour changer ?

Âge : à partir de 18 mois (quand l’enfant marche)

Coût : presque rien

Type de parents : parents curieux

 

C’est en découvrant (et testant) une drôle de balade, celle du sentier pieds nus dans les Pyrénées, que je me suis rendue compte de l’importance de ressentir des sensations par les pieds, sensations oubliées, voire même presque jamais ressenties, puisque nos pieds sont quotidiennement enfermés dans des chaussures ! Et quel sentiment de liberté que de se balader en pleine nature, sans se soucier de rien et surtout pas de se salir nos pieds tant protégés! Et imaginez ce que cette expérience peut être enrichissante pour les enfants ! Eux aussi ils goûtent à la liberté, loin des « Mets tes pantoufles ! », « Ne marche pas pieds nus tu risques d’attraper froid ! ». Bref, une jolie surprise donc que ce drôle de sentier où l’on découvre de nouvelles sensations, où l’on retrouve le contact avec les éléments naturels et où tous nos sens (mais surtout ceux de nos pieds!) sont en éveil.

Et pourquoi ne pas transposer cette expérience à la maison avec ses enfants ? On habite pas tous dans les Pyrénées ! Et c’est une bien belle idée pour éveiller les sens autrement et sortir un peu de la routine du quotidien !

Quels éléments utiliser ?

Bien entendu, l’idéal est de pouvoir le faire dans un jardin, en contact direct avec la nature donc. Dans ce cas, avant toute chose, il convient de vérifier la « qualité » du terrain et surtout de s’assurer qu’il n’y ait pas d’éléments qui pourraient blesser les petits petons fragiles de vos chères têtes blondes. Ensuite, à vous de jouer et de trouver des éléments naturels pour constituer votre parcours. Voici quelques idées :

  • des galets ou gros cailloux lisses
  • des tuiles
  • des feuilles mortes
  • de la mousse
  • de la paille
  • de la boue (oui, oui de la boue! Allez on souffle un bon coup et on ferme les yeux quand loulou patauge dedans!)
  • de l’argile
  • du sable
  • des rondins de bois
  • des copeaux de bois
  • de l’eau !

Bref, tout ce que vous pouvez trouver ici ou là.

Bon, et pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin ? Ou alors ceux qui lisent cet article en plein hiver sous la neige et qui se disent, zut ce n’est pas pour moi…Et bien voici quelques idées pour créer un parcours en intérieur pour les petits petons de nos loupiots. On peut là encore laisser parler sa créativité, et on peut s’autoriser à utiliser des éléments non naturels, mais tout aussi intéressants pour éveiller les sens. Voici donc des idées d’éléments à utiliser :

  • du coton
  • du papier aluminium
  • des plumes
  • des boules de papiers
  • du papier bulles
  • des foulards
  • de la pâte à modeler (il faut un gros tas pour permettre à votre doudou de pouvoir bien marquer son empreinte!)
  • des pâtes alimentaires
  • de la semoule
  • du papier de verre (pas trop abrasif quand même !)
  • de l’eau avec de la mousse
  • et pourquoi pas des glaçons!

Là encore, cette liste est bien loin d’être exhaustive. N’hésitez pas d’ailleurs à venir la compléter en commentaires!

Comment organiser le parcours ?

Là encore, laissez parler votre créativité pour l’organisation des éléments.

Pour les parcours en extérieur, n’hésitez pas à rajouter des bassines pour contenir certains d’entre eux (sable, copeaux de bois…).

Pour les parcours en intérieur, il conviendra dans un premier temps de « sécuriser » la zone avec une sorte de bâche (surtout là où il y a des éléments un peu plus « salissants »). Ensuite, les bassines sont indispensables pour un grand nombre d’éléments.

Par ailleurs, en général sur les 2 types de parcours, n’hésitez pas à rajouter des différences de niveau (hauteur adaptée à l’âge de votre marmot), cela sera aussi l’occasion de confectionner un parcours de motricité !

Petit conseil : finissez par les éléments les plus salissants et surtout si vous avez opté pour de l’eau, mettez cet élément en toute fin de parcours, histoire de faire une pré-toilette des petons!

Comment accompagner votre enfant ?

Tout dépend de l’âge de votre loustic, mais si cela fait peu de temps qu’il marche, ne le quittez jamais des yeux, voire tenez-vous prés de lui et évoluez avec lui en essayant de l’aider le moins possible (à moins qu’il le demande). Vous pouvez aussi vous joindre à lui et expérimenter ensemble ce parcours sensationnel ! Pensez surtout à commenter ou à poser des questions : « que ressens-tu en marchant là-dessus ? », « Oh tu as senti, ça chatouille, ou c’est doux, etc…. », l’objectif étant de lui apprendre le vocabulaire des sens et lui apprendre à reconnaître chacune des sensations. Vous pouvez aussi le faire participer à la recherche des éléments lorsque vous vous balader à l’extérieur. Par exemple vous pouvez lui demander de ramasser des feuilles mortes, des petits bouts de bois, des fleurs, etc… Il sera encore plus ravi d’avoir participer à l’élaboration de ce parcours original!

En tous cas, comme vous devez le savoir, il est extrêmement important de travailler les sens de votre tout-petit. Donc s’il ne marche pas encore, pas de problème, vous trouverez dans cet article plein d’idées pour éveiller les sens de votre bébé.

 

Si vous avez l’occasion de tester ce drôle de parcours d’éveil des sens chez vous, n’hésitez pas à venir partager votre expérience ici en commentaire ! N’hésitez pas non plus à apporter de nouvelles idées. Et enfin, si vous avez la chance de découvrir le « vrai » sentier pieds nus dans les Pyrénées, cela sera aussi bien intéressant de savoir comment vous l’avez trouvé!