Bonne résolution #1

bonne résolution numéro 1

On a tous envie en début d’année de repartir sur de bonnes bases, comme un nouveau souffle, un nouveau départ. D’où les incontournables bonnes résolutions ! J’ai donc eu envie de réfléchir aux bonnes résolutions que j’aimerais tenir en matière d’éveil de mes enfants. Et à y regarder de plus près, c’est vrai qu’on peut faire toujours plus, toujours mieux, ou du moins différemment ! On peut essayer de sortir des sentiers battus et de ses vieilles habitudes.

Voici donc ma première Bonne Résolution de l’année : laisser plus de place à l’imagination et la créativité dans le quotidien de mes enfants.

 

Âge : à partir d’1 an

Coût : de zéro à €

Type de parents : tous le parents en herbe

L’imagination et la créativité sont des qualités innées chez les enfants. Mais c’est bien souvent le quotidien qu’on leur impose, nos habitudes et celles de l’école qui finissent par avoir raison de leur incroyables capacités créatives. Car, nous, adultes, les avons enfouies depuis bien longtemps… Quand je vois aujourd’hui, le monde dans lequel on vit, à quelle vitesse il évolue, et justement la place de plus en plus importante de la créativité, de l’imagination ou du moins de l’importance du « Think out of the box » si on veut réussir, je me dis qu’il faudrait vraiment cultiver cela dès le plus jeune âge !

Alors pour tenir cette bonne résolution et développer l’imagination et la créativité de son enfant, il y a plusieurs choses à faire…

Choisir des jouets qui stimulent la créativité et l’imagination

Exit les jouets qui n’ont qu’une seule et unique utilisation fortement marquée. L’idéal est d’opter pour des jouets (souvent très simples) qui peuvent avoir autant d’utilisation que l’imagination de son enfant peut en créer.

Aussi, des jouets comme le Bilibo, cette drôle de coque qui nous laisse un peu perplexe nous, adultes, sont parfaits pour stimuler la créativité et l’imagination de vos enfants. Tour à tour, objet d’équilibre, casque sur la tête, panier de fortune, escabeau, le bilibo peut vraiment être et devenir tout et n’importe quoi !

Privilégiez aussi les jeux de construction, comme les Kapla, qui laissent ouvert là encore tout les champ des possibles.

Un autre jeux coup de cœur est le livre anti-coloriage. Un livre absolument génial où des dessins inachevés pousse l’enfant à créer (mais plutôt adapté à des petiots à partir de 5 ans).

Sinon, vous aussi, soyez imaginatifs et proposez des objets du quotidien en guise de jouets.

Et pensez aussi aux déguisements qui sont une source incroyable pour développer l’imagination de vos marmots. Mais attention pas n’importe quels déguisements ! Là encore oubliez les déguisements qui n’ont qu’une seule fonction, et privilégiez de vieux habits ou accessoires tels que des chemises difformes, de vieux sacs ou chapeaux, etc… Vous l’aurez compris : pour laisser libre cours à l’imagination de vos marmots.

 

Limiter les jouets !

Bon, au regard de l’état de la chambre au sortir des fêtes de Noël, cela va être compliqué de tenir cette résolution là… mais peut-être que la solution est de ne pas laisser à disposition tous les jouets en même temps. Il faudrait en sortir seulement quelques uns, puis les faire tourner toutes les 2 semaines par exemple ! Car trop de jouets tue le jouet ! et surtout l’imagination et la créativité ! Imaginez un enfant qui n’aurait comme seul jouet pendant des jours qu’un petit balai ? Eh bien imaginez maintenant, à quel point cela va le pousser à utiliser son imagination justement ! Tantôt balai de sorcière, tantôt cheval, tantôt épée, l’objet va pouvoir prendre plusieurs formes au yeux de l’enfant !

 

Laisser son enfant s’ennuyer

Eh oui, on voit fleurir de plus en plus d’articles de blog sur le fait de laisser ses enfants s’ennuyer ! Mais si on en parle autant c’est peut-être qu’il y a un véritable intérêt à laisser ses marmots s’ennuyer ! Imaginez des enfants avec des agendas de ministre qui jonglent entre l’école, la garderie, le cours de xylophone, l’atelier de cuisine et le judo ? Puis le soir c’est la course avec le bain, le repas et au lit. Du coup, à quel moment nos chères têtes blondes vont pouvoir laisser vagabonder leur esprit tout simplement ? Se poser sur un jeu ou jouer à la poupée ou à la marchande et donc imaginer, créer des scènes, des situations ? Voici un article intéressant sur le site Papa positive, Permettons aux enfants de s’ennuyer pour développer leur créativité.

 

Lire encore et toujours !

Le monde merveilleux des livres, c’est bien connu, permet aux enfants de les faire voyager, de leur raconter de jolies histoires de méchants loups et de princesses enfermées dans une tour, mais surtout leur permet d’aller au-delà de l’histoire, d’imaginer une suite, de s’identifier au super chevalier. Il existe d’ailleurs un livre original où le but est de laisser l’enfant créer l’histoire car chaque page est un labyrinthe et c’est l’enfant qui choisit quel chemin prendre, et suivant le chemin choisit l’histoire prend une tournure différente. Il s’agit du Labyrinthe des histoires.

Et il y a même d’autres supports que les livres, qui permettent encore plus de développer l’imagination, car il n’y a pas qu’avec les livres que l’on peut raconter des histoires. Je vous invite à lire cet article: 7 façons de raconter des histoires autrement.

 

Décrire plutôt que féliciter

Bien entendu, en tant que parent on a envie de s’extasier devant le moindre dessin qui ressemble à un semblant de bonhomme, car on est fier et on veut le montrer à la prunelle-de-nos-yeux ! Pourtant, cela n’aide pas à développer sa créativité. En effet, si votre enfant comprend que c’est très bien, que c’est parfait, il n’aura pas forcément envie d’aller plus loin, de l’améliorer, et pire encore comme il saura que dessiner un bonhomme de cette manière vous fait plaisir il continuera inlassablement à dessiner le même type de bonhomme. Compliqué me direz-vous de ne rien dire, de ne pas féliciter alors qu’on le pense sincèrement ! Que faire alors ? Tout simplement décrire ce que vous voyez : Oh ton bonhomme est tout rouge et a 3 bras ! (Oui vous pouvez rajouter des Oh et des Ah pour montrer quand même que ce que vous dites est positif, car ce n’est vraiment pas un exercice facile il faut l’admettre ! et difficile de ne pas laisser s’échapper un « Waouw, super » de temps en temps quand même !).

 

Proposer un environnement propice à la création

Essayer de laisser très accessible tous les objets propices à la création comme la pâte à modeler, les crayons, les feuilles. C’est vrai que tant que votre mini-pouce est encore petit vous pouvez avoir peur de lui laisser un accès libre à ce genre de jouets, car bonjour la galère si votre artiste en herbe décide de retapisser le mur… Mais essayer peut-être de limiter l’accès à certains objets un peu plus inoffensifs comme les crayons (normalement ça part assez facilement avec une éponge ou une gomme), la pâte à modeler (dans le pire des cas vous en trouverez quelques miettes par terre), les stickers et autres gommettes, ou encore les ardoises magiques (et là vous êtes sur qu’il n’y aura aucun dégât !!). Ce qui est important aussi c’est de lui organiser son petit « coin création » (dans la mesure du possible bien sur), une petite table avec une étagère où se trouvent tous les objets propices à la création. Cela délimitera aussi la zone des dégâts ! Pensez aussi à toujours avoir un carnet et un crayon avec vous afin de pouvoir le donner à votre enfant à tout moment même (et surtout !) lorsque vous êtes de sortie. Il s’ennuie dans la salle d’attente ? il a repéré une jolie fleur qu’il aimerait dessiner ? Bref, le carnet/crayon reste selon moi un incontournable dans notre monde virtualisé, car on peut y jeter ses idées facilement et très concrètement, faire un petit dessin pour se souvenir, pour ne pas oublier… (un peu old school c’est vrai…) Et cela vaut pour vous également !

 

Parler à son enfant

Mais pas n’importe comment. Plutôt que de jouer avec lui avec des jouets, proposez-lui une drôle de séance de papotage. La phrase commencerait par : « Imagine si…. » et la suite peut être n’importe quoi : imagine si tu avais des supers pouvoirs. Que ferais-tu ? Ou encore Imagine si tous les objets étaient à base de chocolat ? Imagine si tu mesurais 3 mètres ? Bref, à vous d’être créatif, mais vous verrez que ces drôles de séances de papotage seront bien agréables et certainement hilarantes ! Mais surtout, vous serez surpris d’entendre les idées farfelues de votre moufflet ! Pur moment de plaisir assuré !

 

Voilà donc plein d’idées pour tenir cette première bonne résolution. N’hésitez pas à ajouter vos idées pour compléter la liste !