sensibiliser dès le plus jeune âge à la limitation des déchets

A l’occasion de la semaine de Réduction des déchets qui commence le 18 Novembre, si on parlait de la sensibilisation des plus jeunes à cette problématique ? Pas si évident que ça hein ? A quel âge je peux commencer à en parler à mes enfants ? comment leur montrer l’importance d’avoir de bonnes habitudes à ce sujet ? comment les impliquer et en faire de futurs superman du zéro déchet? On vous donne des pistes.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques chiffres importants (non pas que le but soit de vous culpabiliser, loin de là, car je ne suis absolument pas irréprochable en la matière ! mais c’est simplement pour remettre dans le contexte et essayer de comprendre l’importance d’une action à l’échelle individuelle, aussi petite soit-elle !)

1,3kg/jour

C’est la quantité de déchets produites par personnes en France quotidiennement

50%

C’est le pourcentage de déchets encore stockés en centre d’enfouissement (oulah rien que le terme ça fait peur !), autrement dit des déchets non biodégradables, non recyclables mais qu’il faut bien mettre quelques part…

1/2

C’est ce que représente les emballages en volume dans nos déchets ménagers.

Alors OK, on aime notre petit confort (c’est vrai quand même que les dosettes Nespresso sont les meilleures du monde !), on n’est pas surs d’être vraiment prêts d’en changer, et puis est-ce que mes mini actions au quotidien ne sont-elles pas du pipi de chat à côté des décisions importantes que les politiques pourraient prendre pour sauver notre planète ? Oui, c’est vrai, mais comme le disait si bien Stanislaw Jerzy Lec « Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais responsable», et puisqu’on est dans la métaphore hivernale, imaginez ce que peut devenir un petit flocon de neige qui roule et roule encore : une très grosse boule de neige emportant tous les autres petits flocons sur son passage. Car c’est bien cela aussi qui est en jeu aujourd’hui, comment éduquer nos enfants pour qu’ils prennent le relais, et qu’ils le prennent bien ce relais (mieux que nous en tous cas) ?

 

Tout d’abord, à quel âge peut-on commencer à sensibiliser les plus jeunes au Zéro déchet ?

Soyons honnête, avant 3 ans (voire 4 ans), pas sur que loulou puisse réellement comprendre les explications aussi simplissimes soient-elle sur l’importance de trier ses déchets mais surtout de les limiter ! En revanche, ce n’est pas parce qu’il n’est pas en mesure de comprendre l’enjeu qui se cache derrière qu’il n’est pas capable déjà d’avoir les bons gestes. On sait qu’à partir de 1,5 ans, l’enfant entre dans une phase de mimétisme de l’adulte. Alors oui, il va vous falloir endosser un rôle très important, mais si tout simplement vous-même avez quelques gestes au quotidien qui tendent à la limitation des déchets ou au moins au tri de ces derniers, vous aurez déjà fait un grand pas, vous le mentor, le dieu/déesse de votre doudou. Mais si vous lisez cet article, c’est que vous êtes un minimum concerné par la question et vous devez certainement déjà avoir quelques gestes (ou plus !) au quotidien, que votre doudou peut observer. N’hésitez pas à mettre des mots pour accompagner tout cela, même si certains gestes vous semblent tout à fait naturels. Pour votre enfant, tout est encore une découverte, chaque geste que vous faites est source d’apprentissage pour lui.

Quand ils sont en âge de comprendre, comment leur expliquer l’enjeu de la limitation des déchets et du tri ?

Tout d’abord au-delà du Zéro déchet, c’est avant tout à la nature que vous devez éveiller votre enfant, pour qu’il apprenne à l’aimer et surtout la respecter. Comme le dit si bien Noah Hinton « Découvrir la nature enfant, c’est mieux la respecter adulte ». Le Zéro déchet en découlera par la suite.

Un des moyens d’aborder le sujet avec votre marmot est de lui présenter la notion de cycle de vie :

Les choses vivantes naissent (ou fleurissent ou éclosent, etc…), grandissent, comme lui-même votre petite allien est en train de grandir, puis meurent et se désintègrent pour ne former qu’un avec la nature. Avec les déchets verts (reste de légumes, de fruits, épluchures, coquilles d’œufs, etc…) c’est pareil ils suivent exactement ce cycle de vie. Puis il y a les déchets recyclables. Eux ne meurent pas, mais on les utilise pour fabriquer d’autres choses, ainsi ils renaissent et ont une seconde vie, puis une troisième, puis une quatrième et ainsi de suite. Enfin, il y a les déchets non recyclables qui eux polluent vraiment. Ceux-là sont les méchants ! Car ils ne servent à rien après leur vie, à part prendre de la place et polluer car ils peuvent se retrouver dans la nature et être avalés par un animal que votre doudou affectionne tant (s’il aime beaucoup les animaux, cette image peut vraiment lui parler).

A partir de ces 3 notions de déchets, il est ensuite aisé de faire comprendre à votre marmot l’importance de trier les déchets. Car si ce n’est pas vous qui le faites, personne ne le fera ! et alors les super déchets recyclables ne pourront pas l’être car ils seront avec les méchants déchets et on ne saura pas faire la différence ! Mais surtout l’importance de limiter les déchets, notamment les déchets non recyclables.

Comment alors les impliquer au quotidien dans cette démarche ?

On ne le dira jamais assez mais avec des p’tits bouts, c’est avant tout par le jeu qu’on peut arriver à les intéresser à n’importe quel sujet. Voici donc quelques inspirations :

– il existe des livres qui abordent le sujet avec beaucoup d’humour tout exprès écrits pour le jeune public. Ce livre est plutôt destiné à des enfants qui ont déjà 4-5 ans minimum.

– si vous achetez en vrac, il y a 2 choses que vous pouvez faire : la première est de demander à votre doudou de vous accompagner et s’il est assez grand (vers 3-4 ans), vous pouvez même lui laisser la lourde tache de remplir les petits sacs en papier, sous votre surveillance bien sur ! S’il est trop petit, dans certains magasins qui proposent du vrac, il y a des systèmes où il suffit de baisser la manette pour ouvrir la mane, dans ce cas doudou peut complètement être acteur. Et si ce n’est pas le cas, il peut vous aider à peser. Bref, c’est une super activité qui peut être source de découverte pour votre loulou, d’autant plus que souvent c’est un vrai plaisir pour les yeux cet étalage d’ingrédients bruts ! La deuxième chose que vous pouvez faire, c’est, une fois à la maison, de proposer à votre amour de décorer les pots dans lesquels vous stockez les ingrédients. Cela peut être avec de la peinture sur verre, avec des stickers ou gommettes, ou encore du masking tape, laissez parler la créativité de votre mini picasso.

– en ce qui concerne le recyclage, vous pouvez imprimer des étiquettes (voici des etiquettes de tri telechargeables gratuitement. Attention, certains centre de tri n’ont pas tout à fait les mêmes manières de fonctionner surtout concernant la poubelle jaune), et laisser votre lardon les colorier. Par contre c’est un coloriage accompagné, où vous discutez à côté de lui de chaque objet qui peut se mettre dans telle ou telle poubelle. Et ensuite, vous pouvez initier un jeu. Vous aurez pris le soin au préalable de stocker des déchets que vous n’aurez pas encore jetés volontairement. Puis demandez à votre loustic de les jeter dans les bonnes poubelles. Au début, il faudra certainement que vous l’accompagniez et le repreniez (c’est ce qui se passe notamment avec certains maris ou conjoints qui bizarrement apprennent beaucoup moins vite qu’un enfant de 3 ans à ce sujet…), mais vous serez surpris de voir à quel point il risque d’apprendre vite et de devenir incollable sur le recyclage !

– le tri des jouets. Alors ce n’est pas un jeu à proprement parlé, et votre doudou va peut-être trainer un peu des pieds au début quand vous allez lui proposer la passionnante activité de trier et ranger ses jouets… mais cela peut devenir une vraie source d’amusement pour lui quand il va se mettre à redécouvrir certains jouets oubliés, ou quand vous allez lui demander de ranger les livres par taille par exemple. Mais surtout, le but ultime est de faire comprendre à votre lardon qu’il n’a peut-être plus besoin de certains jouets, mais qu’au lieu de les jeter il pourrait en faire don à des œuvres caritatives ou à une petite cousine. Pour en savoir plus sur le grand ménage dans les jouets, allez voir l’article suivant (regarder le paragraphe 24 octobre).

– la récup’ est une source inépuisable d’activités manuelles pour les tout-petits. Bouteilles d’eau, paquets de céréales, rouleaux de papier toilette, tout est bon pour s’amuser et créer ! Cela peut être une véritable occasion (en plus de travailler sa créativité) de lui expliquer qu’il donne une seconde vie à un objet, et que cela a une vraie importance ! Pour vous inspirer, voici quelques ateliers de recyclage dédiés aux jeunes enfants sur le site naitre et grandir.

 

Si vous êtes de ceux qui avaient bien intégré les enjeux de la limitation des déchets et de leur tri, et notamment l’enjeu essentiel de la transmission à nos chères têtes blondes, mais que vous ne vous vous y êtes pas vraiment encore mis, faute de temps, faute de savoir par où commencer, peut-être aussi la peur de ne pas y arriver ?

Alors voici 2 belles initiatives qui vont vous donner envie de limiter les déchets :

Ma petite couche : un concept incroyable qui va vous donner envie d’utiliser des couches lavables! Car ce qui justement vous bloque dans la couche lavable à savoir le travail colossal de lavage que cela peut demander, et bien c’est justement Ma petite couche qui le fait pour vous et vous livre chaque semaine un stock de couches lavables propres, et vient récupérer chez vous le tas fumant de couches souillées.  Aujourd’hui, le concept n’est présent qu’en région parisienne, mais cela risque de prendre de l’ampleur rapidement !

Colette & Marcel, le vide-dressing des enfants cools : des habits de seconde main fashion et de qualité, on croirait presque qu’ils sortent tout droit des magasins. Cela grâce à l’œil aguerri et pointilleux de Stéphanie qui les choisit avec soin, et pour cela elle se déplace dans les chaumières pour y trouver ces petits trésors.

 

Enfin, si vous voulez aller plus loin sur le sujet

De nombreuses familles qui ont opté pour un mode de vie Zéro déchet existent et ont leur blog sur le net, même si ce sont des familles très engagées, et qu’on n’est pas sûr d’arriver à être à leur hauteur, cela peut tout de même être une véritable source d’inspiration et un modèle vers lequel tendre.

http://www.famillezerodechet.com

http://viesimpleetnaturelle.com

http://www.lauraki.ca

Et vous ? comment parlez-vous de la limitation des déchets à vos marmots ?