nature

Connaissez-vous les mud kitchen ?

Avez-vous déjà entendu parler des mud kitchen ? C’est certainement un jeu qui plaira à votre marmot puisque le maitre mot est la liberté ! Tripatouillage, malaxage, invention et imagination en sont les rois!

Âge : dès que l’enfant marche

Coût : presque rien!

Type de parents : parents des champs, parents curieux, parents fauchés

Qu’est-ce qu’une Mud Kitchen ?

Alors pour ceux qui ne sont pas bilingues en anglais : mud=boue et kitchen=cuisine. Donc littéralement cuisine de boue! Et cuisine de boue pourquoi, parce qu’il s’agit d’une petite cuisine en plein air que l’on propose à son enfant avec les moyens du bord. Par « moyens du bord », comprenez avec de vieux meubles, des cagettes, des palettes, bref surtout pas un beau meuble de cuisine pour enfant flambant neuf! L’objectif des mud kitchen est que les bambins jouent en toute liberté avec la cuisine d’extérieure improvisée et ce qu’ils vont trouver autour d’eux (cailloux, feuilles, fleurs, etc…)

 

Pourquoi une mud kitchen ?

Ben pour que votre marmot vous fiche la paix ! Enfin, surtout pour qu’il puisse jouer de manière totalement libre en plein air. Pour qu’il puisse faire des expériences, découvrir la nature, développer son imagination, sa créativité et ses sens, bref pour qu’il vive tout simplement!

 

Concrètement comment créer une mud kitchen ?

L’emplacement

Alors désolée pour les parents qui vivent en pleine ville sans extérieur, mais le concept de la mud kitchen est précisément d’être positionnée dehors, dans un jardin où l’enfant aura accès à la nature et ses trésors. Si vous ne disposez que d’un balcon ou d’une terrasse, vous pouvez éventuellement lui proposer une mud kitchen en pensant bien à lui mettre à disposition du matériel pour ses mixtures (terre, coquillage, fleurs, paille, eau, etc…). Attention, vous risquez aussi de retrouver votre extérieur dans un sale état. Pour les parents citadins, je sais c’est frustrant, mais ce que vous pouvez faire c’est d’emmener avec vous quelques objets (type tuperware, cuillères, verre, etc…) lorsque vous l’emmener dans un parc. Il pourra ainsi s’improviser sa propre mud kitchen même si elle n’est pas délimitée par un meuble (il y a notamment les petites maisons dans les jardins d’enfant qui sont parfaites pour cela!). Enfin, pour les parents qui ont la chance de disposer d’un jardin, l’idéal est de la mettre sous un auvent, ou dans un endroit où elle est un peu abritée afin qu’elle ne se détériore pas trop et que vous n’ayez pas à la déplacer à chaque fois!

Le matériel

Comme vous l’avez compris, le principe est de ne surtout pas acheter une belle cuisine en bois flambant neuf, elle serait détériorée trop rapidement et vous n’en serez que plus frustré! C’est donc le moment de faire de la récup : un vieux meuble assez bas, des palettes, des cagettes, une planche en bois, etc… Vous trouverez ici tout plein d’idées du net.

Les accessoires

Les accessoires pour faire la cuisine : des cuillères en bois, une vielle poële, un presse ail, un entonnoir, un fouet, etc…

Les accessoires pour contenir la fabrication artisanale! : une vielle bouteille de lait (ou autre), des pots de yaourts en verre, de vieux tupperware, etc…

Les accessoires pour faire comme si on mangeait : une dinette tout simplement! ou si vous avez de vieux couverts et vieilles assiettes c’est encore mieux!

 

Comment jouer dans la mud kitchen ?

Il n’y a pas vraiment de règle. Simplement mettre à disposition de votre marmot tout ce qu’il faut pour qu’il fasse ses propres expériences et ne lui mettre aucune limite sauf bien sur de ne pas casser le matériel (intentionnellement),de ne pas se mettre en danger et de tout ranger à la fin du jeu. Chaque enfant selon son âge trouvera de quoi l’amuser!

 

Comment lâcher prise et laisser son enfant totalement libre dans la mud kitchen ?

Eh oui, c’est là où le bas blesse ! En laissant son enfant patouiller, tripatouiller et fabriquer ses mixtures dans la mud kitchen, il y a évidemment gros risque de salissage! Si vous lui proposez une mud kitchen mais que vous êtes derrière lui toutes les 5 minutes à lui crier à tue-tête qu’il risque de se salir, alors ce jeu n’a plus aucun intérêt pour lui et il risque d’être très frustré… Mais si vous êtes du genre un peu maniaque sur les bords (ou que vous en avez marre de passer 30 minutes tous les jours à essayer d’enlever les tâches à la main!), des solutions existent! On commence par le plus simple: l’été, à poil le bambin! pas besoin d’habits, il fait chaud et c’est votre enfant qui sera le plus heureux ! Sinon, quand le naturisme n’est plus de saison, vous pouvez tout d’abord dédier des habits à la mud kitchen, que votre marmot n’enfilera que pour aller jouer à ce jeu. Pas besoin donc de les laver tous les jours, il mettra ses habits cracra juste le temps du jeu. Sinon, il existe des combinaisons que votre enfant peut enfiler au-dessus de ses habits (peut-être pratique quand il fait vraiment froid l’hiver, comme ça il peut garder son gros manteau tout chaud en-dessous sans risquer de le salir!

 

Mud kitchen à partir de quel âge ?

Globalement, dès l’instant où votre piou piou marche vous pouvez lui proposer une mud kitchen. Mais suivant les âges les jeux ne seront pas les mêmes, les accessoires non plus et surtout la surveillance sera forcément plus intense avec un baby de 18 mois qu’avec un grand bonhomme de 3 ans!

De 1,5 ans à 2,5 ans : les bambins seront plutôt dans des activités de transvasement. Proposez-leur donc beaucoup de récipients, de l’eau, de la terre? Vous pouvez aussi leur donner des pâtes alimentaires.

De 2,5 à 3 ans : les marmots sont de plus en plus dans les jeux d’imitation. N’hésitez surtout pas à leur fournir des accessoires très différents que vous utilisez vous-même en cuisine!

Vers 3/4 ans : les enfants vont alors de plus en plus créer et imaginer. Laissez-les faire, laissez-les choisir leur propres accessoires et leurs matières premières.

Avez-vous déjà essayer la mud kitchen avec vos enfants ? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires et nous donner des petits trucs et astuces!

Et si on allait à la ferme avec nos bambins?

Découvrir les fermes pédagogiques

Ferme pédagogique

Une question qui taraude beaucoup de parents urbains est: comment éveiller mon enfant à la nature? comment le sortir du béton et de la grisaille? Pas si simple effectivement quand les seuls animaux que votre enfant a déjà vu en vrais sont le caniche de Mme Poile-au-menton votre voisine du 3eme et les pigeons gras et gros nourris aux déchets radioactifs… pourtant si on se donne un peu de mal, et qu’on a vraiment très très très envie qu’ils découvrent la nature, il y a un moyen : les fermes pédagogiques !

Lire la suite